Contribution
Accueil > Actualités > Grignoter devant la TV est pire que les jeux vidéos !
Grignoter devant la TV est pire que les jeux vidéos !

Grignoter devant la TV est pire que les jeux vidéos !

Plusieurs recherches scientifiques ont réussi à prouver que passer trop de temps devant un écran pouvait être nuisible aux enfants. L’une des dernières études américaines sur le sujet a enfoncé le clou en faisant la distinction entre les dommages causés par les écrans de télévision et ceux créés par les autres écrans.

Le grignotage, le principal fléau des écrans de télévision

Les jeunes enfants passent beaucoup de temps devant leurs tablettes, téléphones portables et autres écrans. Néanmoins, ces interfaces seraient moins favorables au grignotage. Selon la chercheuse Élisabeth Jackson de l’Université du Michigan aux États-Unis, le grignotage serait beaucoup moins présent lorsque l’on passe du temps devant les écrans d’ordinateurs ou d’autres consoles de jeux. L’étude menée par la chercheuse américaine s’est adressée à 1.003 enfants dont l’âge varie de 11 et 15 ans. Ceux-ci ont eu à répondre à des questions sur leurs habitudes alimentaires devant les écrans.

Grignotage

La conduite de l’étude américaine

Les questionnaires complétés par les enfants sélectionnés pour cette étude ont été associés à d’autres données scientifiques telles que l’Indice de masse corporelle, la pression artérielle, le taux de cholestérol et bien d’autres éléments. Une fois ces informations obtenues, l’équipe de recherche américaine a procédé à une séparation des enfants selon différents critères. Le premier groupe d’enfants était composé de ceux qui restaient moins d’une heure devant un écran par jour.

Le second groupe quant à lui se composait de ceux qui étaient de grands amateurs de télévisions. Il s’agit en effet des jeunes enfants qui passaient entre 2 à 6 heures par jour devant leurs postes. Pour finir, un troisième groupe a été constitué, qui regroupait les enfants qui passaient de 2 à 6 heures devant une console de jeu vidéo par jour.

Des résultats effarants au terme de cette étude

La première réponse que l’on obtient à la fin de cette étude coule de source. Les enfants qui ne passent pas beaucoup de temps devant des écrans, quel que soit le type, sont moins sujets au grignotage. Si cette réponse paraît satisfaisante, celle qui a suivi l’était moins. Il a été ainsi prouvé que les télévores (grands consommateurs de télévision) sont plus susceptibles de s’adonner à la malbouffe que les amateurs de jeux vidéo. Élisabeth Jackson justifie ce comportement par la présence massive à la télévision, de publicités faisant l’apologie des mauvaises habitudes alimentaires.

Une autre raison avancée est que les amateurs de télévision avaient les mains libres alors que les passionnés de jeux vidéo étaient occupés avec une manette ou un joystick. Devant ces résultats, l’Académie américaine de pédiatrie recommande alors de limiter à une ou deux heures par jour le temps passé devant la télévision afin d’éviter les maladies cardiovasculaires et l’obésité chez les enfants.

Dans le même thème.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*