Accueil > Actualités > Huit conseils pour mieux vendre sur mobile
Huit conseils pour mieux vendre sur mobile

Huit conseils pour mieux vendre sur mobile

Les terminaux mobiles suscitent un véritable engouement chez les utilisateurs européens, et cette tendance offre d’excellentes perspectives à l’e-commerce sur les appareils mobiles.

En effet, le m-commerce connaît actuellement un véritable boom, et dans certains pays, il représente parfois 20 % de l’e-commerce. Bien sûr, les stratégies marketing classiques d’e-commerce ne s’adaptent pas toujours au m-commerce, et le constat est le même lorsqu’il est question de trouver des moyens de paiements mobiles efficaces et fiables. Découvrez nos huit conseils aux entreprises d’e-commerce pour relever le double défi de la simplicité des achats sur mobile et de la protection contre la fraude.

1 – Comprendre les nouveaux comportements d’achats des consommateurs

L’avènement des Smartphones et des tablettes a profondément modifié les comportements d’achats des consommateurs, car si toutes les transactions d’e-commerce étaient concentrées aux heures ouvrées, elles atteignent désormais leur pic entre 20 h et 21 h. Donc pour être plus efficaces, les stratégies de lutte contre la fraude doivent s’adapter à ces nouveaux comportements d’achats, puisque les consommateurs jonglent entre différents terminaux pour réaliser leurs achats en ligne.

2 – Comprendre quelles données ne sont pas disponibles

L’efficacité de la géolocalisation IP est remise en question lorsque le terminal mobile est connecté à un réseau cellulaire data, puisque dans ce cas, c’est l’opérateur mobile qui vous indique le lieu où la transaction a été réalisée. Ce qui n’est pas toujours d’une grande utilité, notamment si l’utilisateur est sur roaming.

geolocalisation_telephone

3 – Comprendre le terminal utilisé

Contrairement aux PC, la reconnaissance d’empreinte numérique a une efficacité limitée dans le cadre des terminaux mobiles, car les données collectées (applications installées, mises à jour de logiciels, fuseau horaire, fonctionnalité Java, etc.) sont restreintes.

4 – Identifier la position géographique

Les données de positionnement GPS constituent une ressource importante pour déterminer la position géographique exacte du consommateur. Toutefois, pour rendre ce mécanisme plus performant, il est recommandé de procéder à la collecte des données lorsqu’à la fois les normes techniques et réglementaires sont réunies.

5 – Exploiter toutes les données disponibles

N’écartez aucune donnée, et pensez aussi à exploiter les numéros IMEI et UUID des terminaux mobiles. En fait, ces derniers, lorsqu’ils sont associés aux numéros et aux adresses des cartes de paiement, peuvent s’avérer déterminants pour appréhender le risque de fraude que présente un terminal spécifique.

IMEI

6 – Classer les types de commandes et les comparer

Pour obtenir un meilleur aperçu des transactions réalisées sur les terminaux mobiles, il peut être efficace de classer puis de comparer toutes les commandes réalisées auprès de votre entreprise, y compris les transactions Web et celles via votre centre d’appels. Cela vous permet de mettre en place des règles pour mieux détecter les anomalies.

7 – Analyser les données

Pour mieux gérer vos commandes et savoir par exemple que vous n’avez pas un taux de rejet trop important, vous devez en avoir une meilleure estimation. Pour cela, vous devez collecter et analyser toutes les commandes que vous recevez afin d’ajuster vos règles antifraude.

8 – Accepter les commandes des terminaux multiples

De nos jours, les tendances de consommation évoluent progressivement vers le multi-équipement, et bien sûr, les entreprises d’e-commerce doivent s’adapter à cette nouvelle donne et ajuster leur stratégie antifraude pour rester compétitives. En effet, une famille à en moyenne 6 terminaux se connectant à internet à leur domicile.